Accueil

Bienvenue sur ce site !

Un projet de création d'une monnaie complémentaire est lancé pour la région dite du Grand Genève.
Les monnaies complémentaires sont des unités de compte qui circulent, notamment en période de crise, mais pas seulement, parallèlement à la monnaie nationale, à l’initiative d’un groupe de citoyens réunis au sein d’une communauté de paiement dont ils définissent les règles. Ces monnaies ne portent pas d’intérêt et sont souvent fondantes, à savoir qu’elles perdent une part de leur valeur si on les thésaurise.
Elles sont faites pour permettre aux populations et aux entreprises non seulement de sauvegarder leur capacité à échanger des biens et des services en période de raréfaction de la monnaie nationale, mais encore pour dynamiser la production et les échanges locaux et réintroduire dans l’économie du sens, des valeurs sociales et écologiques.
Le WIR, créé en Suisse dans les années trente pour répondre en autarcie aux besoins de liquidités des entreprises est toujours en vigueur actuellement : une PME sur cinq  l'utilise en Suisse.

La crise financière mondiale révèle aujourd'hui à quel point nous avons laissé la monnaie dériver loin de sa fonction première qui est de faciliter les échanges et mesurer la valeur de ce qui est échangé : la monnaie est devenue une richesse en soi,  que l'on accumule et pour la thésaurisation de laquelle on est prêt à détruire son environnement et son tissu social. Alors que l'économie réelle peut produire ce qu'il faut pour la vie - et la survie -  de la planète.

Les populations croulent sous des dettes qui  profitent aux actionnaires et à la finance internationale. En échappant aux mécanismes de l'intérêt et de la dette cumulée,  la monnaie complémentaire, appelée aussi monnaie citoyenne, réhabilite  la monnaie dans son rôle  de  fluidification des échanges et de lien social. 
Reprendre le pouvoir de créer et gérer sa propre monnaie dans son territoire de vie, c'est amorcer une (r)évolution respectueuse des hommes et de l'environnement.

Créer une telle monnaie dans la région transfrontalière franco-valdo-genevoise, c'est entamer un parcours tout à fait innovant pour lequel nous avons besoin de nombreuses et diverses compétences. Nous sommes une centaine déjà à y travailler. Le projet est lancé. En attendant le CEVA, prenons ce train en marche !